Questions à se poser pendant la réalisation d'une production (et surtout avant de la rendre)  
     
 

Chercher à progresser - et pas seulement rendre une production pour avoir une note ou la paix avec vos parents ou le grand devant le tableau - doit être au cœur de vos préoccupations ! Vous aimez l'école, vous aimez vous rendre compte de vos progrès alors ça devrait bien se passer ;-)) Normalement, la grille d'évaluation qui nous servira de base se trouve sur les pages ressources et/ou j'en ai parlé en classe. Toutes les attentes y figurent. Consultez-la et demandez-la moi si par mégarde elle faisait défaut. Vérifiez bien que vous avez répondu à toutes les attentes pour éviter les mauvaise surprises lors du retour des productions.

Le fameux " connais-toi toi-même " attribué à Socrate a tout son sens aussi dans le cadre qui nous intéresse. Selon vos propres faiblesses ou forces, vous opterez pour des stratégies différentes. Bien connaître ses forces et ses faiblesses, c'est avoir analysé les précédentes productions et pas seulement en allemand d'ailleurs. Que sais-je déjà bien faire et où dois-je m'améliorer ? Quelles erreurs reviennent souvent dans mes copies ?

 
 

Pour celles et ceux qui se sentent déjà à l'aise :

- Ne vous contentez pas de phrases simples que vous maîtrisez depuis la fin du collège ! Pensez à varier vos structures, à montrer que vous savez utiliser les relatives et le passif par exemple. Si vous avez l'impression qu'un collégien aurait pu rendre cette production, voyez comment vous pouvez l'améliorer. Cela ne signifie pas que vous devez renoncer à ce que vous savez déjà mais vous devez y ajouter quelque chose. Choix des exemples, pertinence des idées, généralités sans justification ou explication, il y a certainement à creuser…

- Evitez les répétitions ! A part les quelques effets de style, elles sont à bannir. Si des termes ou des structures reviennent, c'est l'occasion de chercher des expressions similaires.

- Avez-vous mené votre argumentation de manière satisfaisante ? Doit-on ajouter un exemple ? Est-ce une généralisation ou un cas précis ?

- Avez-vous fait des liens avec des lectures précédentes, un autre cours ou votre expérience personnelle ? Dans la mesure du possible, décloisonnez vos connaissances pour les réutiliser ailleurs.

 

Pour ceux qui ont l'impression de ne pas être fort :

- Servez-vous de phrases modèles. Il ne s'agit pas de recopie bêtement des phrases trouvées ailleurs (sur internet notamment) mais d'avoir une série de plus en plus large de " phrases pochoirs " qui peuvent vous aider à rédiger. Elles se trouvent dans des textes authentiques vus en classe, utilisez-les en respectant l'ordre des mots. Petit à petit, vous n'en aurez plus besoin. Un complément, un verbe, un sujet ou un sujet, un verbe, un complément avec une conjonction de subordination et on pense au verbe conjugué à la fin.

- Ne cherchez pas à faire des phrases trop longues, souvent synonymes d'une pensée qui manque de clarté. Le point doit être votre ami !

- Avez-vous vérifié l'accord sujet/verbe ? Un petit tour par les conjugaisons ne peut pas faire de mal. Y compris s'il faut se replonger dans les conjugaisons en français. Personne n'a dit que c'était simple et quand on travaille, ce n'est jamais du temps de perdu même si ça n'a pas un rapport direct avec le sujet. Vous confondez participe passé et infinitif en français ? Alors il y a de grandes chances que vous reproduisiez cette erreur en allemand. Retrouvez la règle !

- N'essayez pas de traduire d'une langue à l'autre, c'est beaucoup trop difficile. Il vous faut changer de manière de penser. Penser en langue étrangère, c'est partir non de ce que vous voulez dire mais de ce que vous savez dire. Pourquoi ne pas faire une liste des termes et autres expressions que vous pourrez réutiliser dans votre production et axer votre production à partir de ces termes-là ?

- D'accord pour chercher vos idées en français ou dans votre langue maternelle, c'est votre langue de référence. Mais une même idée peut être formulée de multiples manières. Ne vous bloquez pas sur un mot. Cherchez une autre manière (souvent plus simple mais il faut être modeste) de vous exprimer.

- Les deux structures, les deux syntaxes du français et de l'allemand sont différentes et ça rend le mot à mot quasiment impossible. Pour cela, vous devez respecter les règles de la syntaxe allemande. Les connaissez-vous ? Si non, où pouvez-vous les (re)trouver ?

- Besoin d'aide pour utiliser un dictionnaire bilingue correctement, c'est.

Bon courage à tou(te)s !

 
     
 
Retour au sommaire